Birmanie – Au pays de Buddha

Novembre 2017
17 jours
Des centaines de moines, bouddhas et temples
Bagan, Hpa An, les birmans

Après la chaotique Inde nous débarquons en Birmanie à la suite d’un trajet pas très reposant. Un vol de nuit Delhi > Kuala Lumpur avec Air Asia donc sièges rikiki et non inclinables, musique à fond toute la nuit et service de repas (payants) à 3h du mat (que celui qui achète sérieusement ce repas se dénonce !) et bien sur pas d’écran pour faire passer le temps.
Heureusement nous voila partis pour une escale de 12h à Kuala Lumpur, dans le terminal le plus petit de l’aéroport, on se trouve donc une petite place sur un fauteuil ou la moquette et on dort comme on peut en attendant notre vol pour Rangoon.

YANGON
C’est donc pas très frais que nous arrivons à Rangoon, ville qui, comme toute capitale asiatique, ne fait pas vraiment rever sur le papier.
Pourtant dès notre arrivée on se sent bien. Nous revoila en Asie du Sud Est (ces dernières années nous avions déjà pas mal écumé la région, Thailande, Laos, Cambodge, Indonésie 2 fois, Malaisie, …).
Le prepaid taxi nous annonce un prix officiel, pas de faux taxi, pas de négociations avec les tuks tuks, et pas de klaxons toutes les 30 secondes : le calme !
A notre auberge, idem tout est facile, on demande un bus pour le lendemain pour Mandalay, on a le choix, on paye et c’est ok. Et dernier petit plaisir, on découvre la bière locale, la Mandalay, qui est à 1,5€ les 600ml pour ne rien gacher. Yes, on est heureux d’être arrivés.

A Rangoun on visite plusieurs pagodes, premières d’une très longue série, et notamment la célèbre Shwedagon, plus grande pagode au monde, toute d’or vétue.
La cloche principale fait près de 20m de haut et est entourée d’une multitude de petits pagodons et autres temples ce qui rend la visite du site tout à fait envoutant, surtout à la nuit tombée.

MANDALAY

On retrouve les parents de Mathilde, venus nous rendre visite une grosse semaine. On ne leur laisse pas le temps de se remettre du jet lag on attaque par la Mandalay Hill pour y aller observer le coucher de soleil. Et oui la birmanie c’est un peu le pays du lever et coucher de soleil. A tel point que sur certains sites on se demande ce qu’on peut faire la journée s’il on veut y être « au meilleur moment ».
Mandalay est la ville la plus spirituelle du pays et abrite le plus grand nombre de monastères. Sans surprise on y visite donc des pagodes centenaires, des lieux à la spiritualité bien ancrée.
Nous aurons même la chance de pouvoir visiter un monastère et échanger avec l’un des professeurs sur leur mode de vie et la religion bouddhiste dans le pays. Enrichissants et très intéressant.

La région de Mandalay recèle aussi de petits trésors, notamment le pont U-Bein, plus vieux pont en tek au monde et les anciennes villes impériales d’Amarapura, Inwa et Sagaing.

BAGAN

Après les moines et les pagodes, les temples ! Nous voila à Bagan, au doux nom évocateur de poésie et de mystique. Ville où levers et couchers de soleil sont une nouvelle fois rois – presqu’un peu trop d’ailleurs.
L’expérience du lever de soleil depuis le haut d’un temple est incontournable voire sport national. Ce qui veut aussi dire que les sites sont souvent blindés de touristes et que l’envers du décor n’est pas que solitude et contemplation.
En se débrouillant bien on peut trouver des spots moins fréquentés même si les autorités locales ont interdit la grimpette de la plupart des temples afin de les préserver (ouf…).

Bon malgré le monde, un lever de soleil sur Bagan ressemble à ca et c’est magique ! L’envol des montgolfières que les gens très très riches – ou ceux qui veulent péter leur budget en un jour (400€/personne pour 30min tout de même!), empruntent, apportent la final touch à ce décor de rêve.

Sinon pour la visite des temples de la journée, on loue des scooters électriques, et, en commencant par les petits et en évitant l’ordre des circuits classiques, facilement repérables aux bus et mini bus à la queue leu leu, on se retrouve très facilement seuls sur les sites, ce qui est plus agréable pour la visite.
Le plus beau, selon nous, reste l’Ananda. impressionnant. 2 jours intenses de visites / recherches du spot à sunrise/sunset nous auront permis de bien écumer la plaine de Bagan. On a beaucoup aimé même si l’endroit est très – trop – touristique à pas mal d’égards.

INLE

On quitte les temples et le bouddhas de Bagan pour prendre la direction du lac Inle, véritable mer intérieure sur lequel s’est développé tout un écosystème et une vie bien organisée. Marchés flottants mais pas que, villages, cultures et meme temples ont pris corps sur les abords et à même le lac.
On le parcours en pirogue, au fil de l’eau on rencontre des pécheurs (les vrais, ceux qui n’ont pas le joli panier et la jolie tenue pour les photos – payantes – des touristes), des écoliers, des temples, des marchands, une vrai vie en somme. Le soir sur le retour on se prend un bel orage sur la figure.

C’est à la suite de ces dernières péripéties que l’on dit au revoir aux parents de Mathilde, à qui l’ont dit encore merci pour tout et à très vite sur le sol sud américain !!

De notre côté on part pour 2 jours de trek dans les environs du lac. On ne fait pas le celèbre Inle – Kalaw car nous voulons aller au sud du pays par la suite mais les paysages sont similaires et on dort chez l’habitant, tout une expérience. Nous partons avec le pote d’un guide recommandé par une amie, très sympa. On en apprend un peu plus avec lui sur les coutumes locales, notamment pour les jeunes et leur rapport à la tradition et à l’ouverture nouvelle du pays sur l’extérieur. On tente d’aborder la question du conflit avec les Rohingyas, mais on tombe un peu des nues quand il nous sort le discours formaté des officiels birmans, propagande quand tu nous tiens… L’ouverture est là mais reste timide surtout quand il est question de critiquer la politique et le gouvernement en place. On passera la nuit à la locale, c’est à dire sur une paillasse par terre. Imaginez notre tête quand il nous indique que notre lit sera cette jolie couverture à même le sol L.O.L.

HPA AN

Depuis Inle nous prenons le seul bus direct pour Hpan An, 13h de pur bonheur, mais qui nous évite de repasser par Rangoon. On arrive pas très frais à Hpa An, avec son climat tropical – soit très chaud et très humide – et ses moustiques qui pullulent dans notre chambre, meme la journée. Oh joie …
Le coin contraste beaucoup avec le reste du pays, rien qu’en terme d’environnement. Cela ressemble plus à la Thailande, ce qui est assez logique puisqu’on est à 2 pas de la frontière avec le nord du pays.
Ici les rois ce sont les pics karstiques, pics de calcaires similaires à ceux de la région de Yangshuo en Chine, même si un peu moins impressionnants car plus disséminés. A la fin de notre voyage en Asie, les pics karstiques, ou pains de sucre, on maitrisera puis qu’on en verra aussi au Vietnam avec les baies d’Halong et baie d’halong terrestre et meme aux Philippines vers Palawan, Coron.

On parcourt le coin en 2 roues, au fil des pics on visite temples (of course) et grottes souterraines. On assistera même à l’envol de centaines de milliers de chauve-souris au crépuscule, 30 minutes ininterrompues de bestioles qui s’élancent pour leur chasse nocturne, très impressionnant.

ROCHER D’OR

Dernier stop sur la route du retour vers Rangoon, le rocher d’or, site de pélerinage bouddhiste. Le rocher d’or on y va plus pour son atmostphère que le rocher en tant que tel qui, bien que doré entièrement à la feuille d’or, est somme toute assez peu impressionant.
C’est au coucher du soleil que tout prend sens : prières des fidèles, rayons du soleil qui rosissent le rocher, couleurs magnifiques dans le ciel. L’accès est aussi assez amusant, à 30 dans des gros camions, sur une route trèèès escarpée, on se croirait presque dans un rollercoaster à certains moments !

Bienvenue sur le blog de notre Tour du Monde ! Nous c’est Mathilde et Arnaud, ensemble depuis 9 ans et nous partons voyager 11 mois, l'année de nos 30 ans, le 3 Septembre 2017 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.