INDE – LE RAJASTHAN IMPERIAL

L’Inde c’est un continent. En 3 semaines de voyage il fallait choisir une région principale et l’Inde des palais et des maharadjas nous faisait rêver. Et pour un premier voyage en Inde c’est la région est plus simple à appréhender. Direction donc le Rajasthan après nos étapes à Delhi et Agra.

JAIPUR LA ROSE

Depuis Agra on prend un train qui nous emmène vers la capitale du Rajasthan, Jaipur, la ville rose. Un petit trajet de 6h qui bien sûr en mettra 9h !

La ville rose

La vieille ville de Jaipur est toute en grès rose ce qui lui a donné son surnom de « Pink city ». On y visite le célèbre Palais des vents à la façade mythique mais l’intérieur très décevant. En fait seule la façade est travaillée, l’intérieur est quasi vide et les autres murs quelconques. Le city palace est lui déjà plus « royal », premiers pas dans la vie des maharadjas, même si ce n’est rien comparé au fort d’Amber que l’on visitera le lendemain!

Cooking class

Impossible de parler de l’Inde sans évoquer sa cuisine ! Du coup pour partir à la découverte culinaire du pays on opte pour une cooking classe un peu originale, chez la sœur du proprio de notre hostel. Elle nous accueille dans sa cuisine avec ses enfants qui vont et viennent. On découvre les épices de base du « masala » indien – littéralement « mélange d’épices » entre piment, cumin, coriandre et curcuma. Elle nous apprend les recettes de curry, du chai, du riz à l’indienne et même des chapatis maison (le secret: le faire reposer sur le gaz pour qu’il gonfle). Excellent moment!

Amber Fort

Après la visite de la vieille ville on file découvrir les alentours de Jaipur. On prend un tuk tuk à la journée – qui ne cessera de vouloir nous emmener dans les magasins où il a des commissions alors que nous on veut voir les sites historiques et la région 👋

On visitera le site de Gaitor, cénotaphes (ou tombeaux) des maharadjas de Jaipur, en marbre blanc finement gravé. Puis le fort de Jaigarth perché en haut d’une colline et surplombant le fort d’Amber. On y vivra notre heure de gloire en prenant des selfies avec TOUT un bus de touristes indiens surexcités qui voulait tous leur photo… C’était quotidien en Inde, parfois on nous retenait même par le bras pour être sur qu’on ne parte pas 😂 mais à ce point la c’était inédit. On ne comprend pas trop leur engouement ou ce qu’il font de ces photos mais on pense qu’on va finir sur une ou deux cheminées !

Après cet interlude paparazzi on découvre le fort d’Amber, sublime. Gros coup de cœur pour ce fort dont les pièces et les patios sont tous d’une élégance folle. C’est comme toujours très finement travaillé, on s’imagine bien le Maharadja y vivre avec ses 350 concubines #coquin

UDAIPUR LA BLANCHE

Nouveau train de 7h pour relier la ville paisible d’Udaipur dans le sud du Rajasthan. Paisible Oui car pas encombré de centaines de tuk tuk comme à Jaipur (ou Jodhpur, on y reviendra).

La ville est au bord d’un lac, artificiel, qui lui confère son atmosphère très agréable. Les couchers de soleil sur le lac sont magnifiques, surtout depuis un rooftop avec une bonne bière fraîche 😇.

Udaipur est vraiment une ville unique, fière, c’est la ville qui n’a jamais été colonisée ni par les Moghols ni par les anglais et cette fierté se ressent!

A voir: l’imposant City Palace, parfois légèrement chargé en miroir et autres dorures mais l’ensemble est beau et paisible au bord du lac.

À faire: balade sur le lac pour rejoindre le palais de la mousson et surtout jouir d’une incroyable vue sur la ville blanche (les murs sont tous blanchis à la chaux).

JODHPUR LA BLEUE Après le train on teste le bus indien car il n’y a pas de liaison ferroviaire entre Udaipur et Jodhpur et c’est plutôt une bonne surprise, il est même parfaitement à l’heure !

Arrivés à Jodhpur on se rend compte que l’ambiance est bien différente d’Udaipur. Si Udaipur était propre et plutôt calme (surtout en terme de circulation), Jodhpur est bruyante, assez sale et c’est un beau bordel dans les ruelles étroites de la vieille ville.

La ville dite bleue ne l’est pas uniformément. On apprendra en fait que ce sont les maisons des brahmanes qui sont peintes en bleue en honneur à Laxmi, déesse de la prospérité. Sinon on nous a aussi dit que, plus simplement, le bleu conserve la chaleur et repousse les moustiques ! Mais quand on tombe sur des ruelles toutes bleues c’est d’un charme fou! On se perd dans la vieille ville, comme à notre habitude, mais cela nous donne l’occasion d’une bonne balade, à nos risques et périls vu la circulation de folie. Tout est très animé surtout autour de son marché et sa place principale.

A voir: la forteresse de Mehrangarh perchée en haut des ramparts de la ville. Encore un City Palace bien impressionnant, la pierre est si finement travaillée qu’on dirait du bois! Malgré tout, chaque fort/ palais est assez différent des autres, tous ont une patte et un style particulier, sous l’impulsion de leur maharadjas et des traditions locales.

JAISALMER LA DORÉE

Aux portes du désert du Thar et de la frontière avec le Pakistan, on débarque ensuite dans la ville de Jaisalmer.

Ville du désert, tout est de couleur sable ou ocre qui lui donne cet aspect doré avec le soleil. La vieille ville est très agréable et son fort encore habité ce qui lui donne une atmosphère moins solennelle. La ville marchande est assez riche et à su conserver ses vieilles bâtisses, les Havelis, véritables maisons de maître.

A certains égards on se croirait plus dans une ville du Moyen Orient plutôt qu’en Inde!

Si on va jusque Jaisalmer c’est aussi pour une excursion dans le désert du Thar, à dos de dromadaires. Soyons clairs tous les tours font la même chose, ils sont tous soit disant « non touristique » mais se retrouvent tous au même endroit dans les seules dunes de la région pour le coucher de soleil et la nuit. Le désert du Thar c’est quand même loin du Sahara ou du Gobi en Mongolie. Les dunes ne sont pas bien grandes et on retrouve vite du désert type « cailloux ». L’expérience est néanmoins chouette, on dort sur des lits de camps à la belle étoile sous un ciel magique, on verra même des étoiles filantes !

Sinon le dromadaire c’est sympa mais pas trop longtemps. Ça fait mal aux jambes et aux adducteurs (c’est large comme bébête et la souplesse c’est pas notre fort). Heureusement les chameliers sont sympa comme tout et nous préparent des mets du désert avec trois fois rien.

On finira ici notre périple dans le Rajasthan. Après un enieme train de nuit presqu’a l’heure – seulement 3h de retard sur 7 – on prend un vol depuis Jodhpur pour Delhi. C’est la que nous disons au revoir à la maman d’Arnaud qui a su brillamment nous suivre dans ce voyage pas de tout repos! Direction pour nous ensuite le nord de l’Inde à Amritsar, dans la région du Penjab.

Bienvenue sur le blog de notre Tour du Monde ! Nous c’est Mathilde et Arnaud, ensemble depuis 9 ans et nous partons voyager 11 mois, l'année de nos 30 ans, le 3 Septembre 2017 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.