SEA, SURF & SUN – L’AUSTRALIAN WAY OF LIFE SUR LA CÔTE EST

SEA, SURF & SUN – A L’EPREUVE DE L’AUSTRALIAN WAY OF LIFE SUR LA CÔTE EST

21 jours

3000 kilomètres d’Airlie Beach à Melbourne

20 surfeurs au mètre carré

Notre poids en barbecue en tout genre

Le survol de la grande barrière de corail, Sydney, Raymond Island

Après cet incroyable roadtrip dans le désert – sûrement l’un des plus beaux moments de notre voyage, nous voilà sur la côte est de l’ Australie dans la charmante station balnéaire d’Airlie beach.

On retrouve ici monde et civilisation mais surtout la mer ! C’est la troisième partie de notre roadtrip australien, après Melbourne et la Great Ocean Road puis l’Outback. On boucle la boucle, au programme 3 bonnes semaines pour descendre la côte est jusque Melbourne en passant par Brisbane et Sydney.

AIRLIE BEACH & les WITHSUNDAYS ISLANDS

Avant toute chose on règle notre histoire de pneu : passage obligé par le garage. On est chanceux il ne nous change qu’un pneu, les autres étant quasi neufs, et se moque bien de nous au passage. Et oui on avait remonté les boulons de la roue à l’envers 🙈 « is this the first time you change a tyre ? – Yes indeed, how do you know – hmm the screw are upside down mate 😉 « . Ensuite il faudra qu’on se préoccupe de notre batterie qui a du cramer avec la chaleur du red center mais pour l’instant on se concentre sur l’objectif des prochains jours, l’archipel des Withsundays islands, petit coin de paradis (ou presque) avec ses îlots bordés de plages de sable blanc et entourés d’une eau turquoise à faire pâlir les Maldives. Et oui ici c’est la grande barrière de corail, une des nouvelles merveilles du monde #onvalide. Bon l’océan est aussi hôte des moulto-sympatico méduses mortelles du coup c’est baignade obligatoire en combi … car oui ici nous seulement il y a des méduses mais elles sont minuscules et transparentes donc indétectables à l’œil et leur brûlure si ce n’est mortelle t’envoie quand même à l’hosto pour quelques jours. L’Australie terre hostile, même sur ses côtes. On vous passe les autres réjouissances types crocodiles ou serpents venimeux. Ah si fun fact 2 des 5 espèces d’araignées mortelles en Australie se trouvent … à Sydney 😅

Bref on s’égare. On choisit donc aux Whitsundays de faire une journée en voilier avec un arrêt sur la sublime Whiteheaven beach. Puis on aura la chance incroyable de pouvoir les survoler et d’aller voir la grande barrière de corail, grâce à notre famille et nos amis qui nous ont offert ça comme cadeau de départ. ENCORE MILLE MERCIS À TOUS ❤️

Pour la partie en mer ça donne ça :

Pour la partie dans les airs ça donne ça :

Après toutes ces émotions on reprend la route vers le sud, sinon le budget ne survivra pas après l’Australie 💸💸💸

AGNES WATER & 1770

Ici c’est the place to be pour le surf. Petite station très tranquille à l’atmosphère détendue où l’on croise des surfeurs en combi, planche à la main, partout et à toutes les heures. On n’est pas encore tout à fait habitués mais ce deviendra vite notre quotidien dans la région ! Arnaud se remet donc à l’eau pour se retester dans les vagues accessibles d’Agnès Water, petites certes mais avec un bon courant bien crevant.

Après le surf, on poursuit la routine avec l’apéro au sunset. Pour simplifier tu trouves une plage ou un spot surplombant la mer pas dégueu, tu prends ton van, tes chaises et quelques bières et hop la soirée peut commencer.

NOOSA & LA SUNSHINE COAST

On poursuit notre descente de la côte est en passant par un autre paradis des surfeurs : Noosa. On y arrive même le week-end d’un « festival » de surf, avec des démos de surf acrobatique (en couple) et même de surf dog, oui oui avec son chien sur la board ! On a bien ri d’ailleurs devant tout ça . Mais surtout on s’est baladé sur la côte sur un sentier fort sympathique où l’on passait de crique en crique et à chaque fois en croisant son lot de surfeurs – plus on s’éloigne plus le niveau s’élève d’ailleurs. Question de motivation probablement…

BRISBANE

Étape dans l’agréable Brisbane, grande ville à l’échelle de l’Australie qui respire le bon vivre. Il y a même une oasis en plein CBD (centre d’affaires), piscine et plage aménagée ! Ce stop nous permet de retrouver un peu de civilisation et d’ambiance citadine. On aime bien surtout pour le samedi soir dans les bars branchouilles du coin.

On ne s’éternise pas non plus trop, pour prendre la direction de Byron Bay, petit paradis des surfeurs et amateurs de kale.

BYRON BAY

On décide de zapper la Gold Coast et surfer paradise, qui ressemble plus à un mini Las Vegas qu’à un paradis protégé. Notre route nous mène à Byron Bay, connu comme bastion hippie des années 70, aujourd’hui plutôt fréquenté par les bobos chic que les roots. Mais tout le monde se balade pieds nus et le surf y est élevé en art de vivre, ça nous convient par.fai.te.ment. !

On y passera quelques jours. Surf, balades dans les environs (on conseille la boucle à pieds vers le phare de Byron Bay), plage et barbecue. On est bien.

LA ROUTE DE BYRON BAY A SYDNEY

Beaucoup de kilomètres et une nouvelle diagonale du vide pour rejoindre la mythique Sydney. On vise la ville de Port Stephen’s pour une halte dans le surprenant désert de dunes.

Puis on va se faire une cure de mignonnerie à Morisset Park, situé à une heure de Sydney pour voir de très très près l’emblème nationale : les kangourous. Ils vivent en liberté dans ce parc, en famille. On aura pu voir une maman et son petit dans le ventre (en rentrer et en sortir), absolument adorable. On émettra tout de même le bémol que certaines personnes y vont pour les nourrir et ainsi faire des selfies avec eux et ce malgré les interdictions clairement indiquées. Les kangourous sont des animaux sauvages et les nourrir de carotte ou banane nuit fortement à leur alimentation mais aussi crée une dépendance à l’homme tout à fait nuisible !!

Dernière halte dans la région du vin de la Hunter Valley qui ne nous aura pas vraiment enchantée. Vins très chers pour une qualité franchement médiocre (dégustation souvent payante en plus!), ou en tout cas pas à notre goût. Quand il faut mettre 100AU$ pour arriver à un vrai bon vin c’est quand même dur … mais la région reste très agréable à parcourir en voiture !

SYDNEY

Ah la capitale – ou pas – je reprends, ah la plus grande ville australienne ! Une ville qui nous faisait rêver depuis longtemps, avec son bien vivre, ses plages et ses habitants tous beaux, fits et bronzés … bon ça se confirme c’est assez vrai surtout aux abords de Bondi (prononcez Bondaïïï) beach.

On y retrouve des potes d’école installés la bas et garons donc notre cher van dans les abords de Surry Hills, quartier bobo chic avec ses maisons victoriennes et ses moults cafés et bars. Un peu le 9ème parisien, on adore #quartierchéri ! En plus on peut tout faire à pied, en explosant les compteurs de pas, de Surry Hills aux docks, à l’opéra ou encore au jardin botanique, on sillonne le centre de Sydney. Et la vision de l’opéra, surtout au coucher du soleil, fait son petit effet !

Pour l’anedocte sinon on dort dans la rue. Bon dans notre van mais comme des clandestins garés dans une rue résidentielle. Et oui car Sydney c’est cool mais c’est surtout hors de prix ! Et même les hostels facturent un bras pour un lit en dortoir, et surtout aucun n’a de parking pour notre van. Du coup on s’est renseigné et il n’est pas interdit de dormir dans son van ou sa voiture dans le New South Wales, l’état de Sydney (attention ça change selon chaque état). Du coup en trouvant une rue au stationnement gratuit le WE, on s’en sort à bon compte, avec quelques fous rire en essayant de la jouer ninja pour ne pas trop se faire repérer et surtout en pissant dans des bouteilles car pas de toilettes dans le van ou à proximité mon ami #instantglamour

Après le centre on part découvrir la côte et la célèbre Bondi Beach. Encore plus connue, la piscine a débordement dans la mer, qui on le concède a franchement de la gueule ! Et chaque plage du coin s’y est mis avec succès. On arpente la côte jusque Coogee avec la coast walk multo simpatico, avec dans chaque baie des vagues et des surfeurs, pour changer … Définitivement Sydney nous aura conquis !

LES BLUE MOUNTAINS

On quitte Sydney pour retrouver un peu de nature avec le parc national des Blue Mountains à une poignée d’heures seulement de la ville. Tout de suite c’est la verdure qui frappe, à perte de vue. Un véritable petit poumon vert. Les points de vue sont sympas par contre niveau rando on a été assez déçus. Même en descendant dans le canyon on a un petit gout d’inachevé. Et puis on vient de Nouvelle Zélande aussi, la comparaison est vite cruelle sur ce point.

LA CÔTE SUD  DE SYDNEY

L’objectif est maintenant de rejoindre Melbourne afin de clôturer cette incroyable boucle australienne. On prendra la route de la côte en passant par la sublime Jervis Bay, censé concurrencer Whiteheaven Beach pour son sable plus blanc que blanc mais nous on ne l’aura vu que sous la pluie. On fera quelques arrêts sympa à Narooma ou pour la Pinnacles Loop avant d’atteindre la pointe sud de l’Australie et Raymond Island.

RAYMOND ISLAND

Ah cher Raymond que tu as une belle île ! Et surtout de beaux habitants ! Ici les koalas et les kangourous sont rois, surtout le koala. Ils vivent en liberté dans leurs eucalyptus et il n’y a qu’à lever la tête pour les apercevoir. On peut vous dire qu’on a passé une très très bonne après-midi.

 

On finit donc en beauté notre roadtrip australien, puisque après nous avons roulé jusque Melbourne pour rendre notre van et partir pour de nouvelles aventures sur le continent sud américain !


Pour la première partie de notre roadtrip, à Melbourne et la Great Ocean Road, c’est par ici

Pour revivre notre incroyable périple dans le désert australien, c’est par ici

 

 

 

Bienvenue sur le blog de notre Tour du Monde ! Nous c’est Mathilde et Arnaud, ensemble depuis 9 ans et nous partons voyager 11 mois, l'année de nos 30 ans, le 3 Septembre 2017 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.