NEPAL – TREK DU MOHARE DANDA

Qui dit Népal dit trekking. On se devait d’aller observer les sommets de plus près. Après n’étant pas équipés pour aller chatouiller l’Everest (et clairement loin de notre budget >> 20000€ le permis ça calme), on se tourne vers les Annapurnas où de nombreux treks sont proposés pour toutes les difficultés / durées.

Et puis on fait la rencontre d’un américain qui vit à Katmandou et qui nous parle du « Mohare danda », sommet méconnu juste derrière le Poon Hill qui mériterait une extension (en ajoutant 1 journée) si on se décide sur ce trek. On se renseigne comme on peut sur internet et on découvre qu’il y a une nouvelle route qui a été ouverte rien que pour aller jusque ce sommet, en 3 jours, sur le principe d’éco-trek et de community lodge (en gros les tea house sont privées alors que les community lodges sont gérées par le village et les sous partagés entre tous). En bon français, cette nouveauté nous plait bien : moins de gens que sur le Poon Hill et un côté solidaire et plus authentique car on passe dans des villages pas encore habitués aux touristes. Et puis on aime bien ne pas faire comme tout le monde 😜.

C’est décidé, on se lance sur 6 jours de trek: 3 jours pour atteindre le Mohare Danda, 1 jour pour retrouver le Poon Hill, 2 jours pour descendre via le Poon Hill à contresens.

Pour ceux que cette route intéresserait voici en un peu plus détaillé que ce qu’on fait d’habitude, les différentes étapes. En effet, on a bien galéré à avoir de l’info et les quelques blogs qu’on a lu nous ont bien aidés surtout quand on s’est – à peine – perdus. Si on peut éviter à quelques personnes nos propres boulettes 😅

Préparation

• Obtenir son permis de trek au tourist board (on l’a fait à Pokhara mais il en existe aussi un à Katmandou) : comptez 40$ et 4 photos d’identité pour le permis de trek (TIMS – 20$) et le droit d’entrée dans la zone protégée des Annapurnas (ACAP – 20$). Les prix sont fixes, quelque soit la durée de trek. On y fourni son itinéraire détaillé, en cas de soucis. Le tout prend une petite heure.

Les fameux permis TIMS & ACAP

• Louer des bâtons + sac de couchage – comptez 100 roupies par jour par item. On a longtemps hésité à prendre un sac de couchage car on partait avec nos petits sacs (20L et 30L) mais finalement ça nous a servi. Les teahouses / lodges fournissent tous des couvertures mais il peut vite faire froid, surtout à 3000m et le sac de couchage n’était pas de trop.

• Acheter barres de céréales, PQ, lingettes bébé et des dosettes de shampooing qu’on trouve un peu partout, très pratique pour éviter de s’encombrer de son gros savon et shampooing.

On laissera nos gros sacs à notre auberge avec la promesse d’y repasser une nuit en rentrant.

Jour 1 – Pokhara > Beni> Baskharka

Départ 7h pour la station de bus locaux (Baglun) où l’on prendra un bus pour Beni (110 rps /p). Il faut 4h pour faire ces 80km, le bus local c’est folklo à souhait, on saute de nos sièges à chaque trou, très souvent donc. Il y a aussi des jeeps privées qui y vont mais c’est bien plus cher (4000 rps nous avait-on annoncé). A Béni on prend un taxi partagé avec des locaux pour Galeshwor (200 rps, bon on s’est fait avoir, il n’y a que nous qui payerons pour tt le monde 😂). C’est le point de départ du trek, il est 11h30.

On déjeune quelques momos à la gargote du coin et c’est parti. Il faut traverser le pont et descendre vers un temple, juste avant prendre à droite le grand pont de singe qui amène vers le début de la montée. L’étape vers le village de Baskharka (1500m) est courte, 3-4h et 400m de dénivelé annoncés.

On attaque gentillement les marches, pendant une trentaine de minutes sous un soleil de plomb. Arrivés en haut on demande notre chemin et tout le monde nous fait le même signe, c’est tout droit, la haut : pas très précis … et la c’est le drame, on s’enflamme un peu trop et à un croisement on prend donc « le chemin qui monte le plus », sauf qu’on arrive au milieu des rizières. La un fermier essaye de nous aider mais il nous mettra plus dans le pétrin qu’autre chose. Il nous fraye un chemin dans ses rizières que l’on escalade carrément pour certaines (pour lui c’est easy, pour nous bien plus casse gueule) … au bout d’un moment il nous lache et nous montre le point qu’on doit viser pour retrouver la route principale qui monte au village. On continu tant bien que mal, au milieu des terrasses et des rizières, on désespère un peu, on rigole beaucoup de notre mésaventure, et on essaye de trouver notre chemin avec l’aide d’autres paysans rencontrés un peu plus haut. On se dit que c’est peut être un raccourci vu qu’on coupe à travers champs, après coup on se rendra compte qu’on s’est surtout épuisés pour pas forcément gagner grand chose… bref, lesson learned, quand y’a plus de sentier on fait demi tour 😆! On trouve enfin la route principale que l’on continue jusqu’au village (on tentera d’autres « raccourcis » – on est pas encore tout à fait vaccinés – mais sans aucun succès …).

On arrive au village après 4h de marche / escalade et dès l’entrée on tombe sur la femme qui gère le dining hall. Enfin une bonne nouvelle ! Elle nous y accompagne et appelle la personne qui gère la parti home stay. Nous sommes les seuls pour la soirée. Ici le dining hall est situé en bas du village et le home stay avec les chambres tout en haut. Les chambres sont tenues par un prof de népalais, le plus adorable du monde. Un véritable et énorme coup de cœur pour ce monsieur avec qui l’on passera la soirée. Il est d’une gentillesse sans nom, il sourit tout le temps, il fait tout pour que le moindre détail nous aille et il partage sa vie et son expérience avec le peu d’anglais qu’il a. Un super moment! On sera rejoint pour la soirée par le prof d’anglais du village qui nous fait aussi la traduction auprès des autres villageois.

Jour 2 – Baskarka > Danda Kateri > Nagi

Le jour 2 est plus simple à appréhender, pour cause, il est balisé (2 traits blanc et vert) ! Notre hôte nous donne quand même quelques astuces pour ne pas nous perdre (on les a un peu traumatisés la veille avec nos aventures).

On vise d’abord le village de Danda Kateri (2 000m), c’est la que se trouve un dining hall communautaire qui nous attend pour déjeuner (nos hôtes les ont appelés pour les prévenir, ils ouvrent en fonction des trekkeurs). Ça grimpe sec dans une sympathique forêt de rhododendrons (en mars quand ils sont en fleur ça doit être dingue). 3h et des milliers de marches plus tard on trouve le village, sans encombres. Le dining hall est situé à sa sortie. Au milieu des rizières et des cultures en terrasses on nous sert le meilleur Dal Bath du séjour! Cuisine avec les légumes fraîchement cueillis du village c’est une tuerie. On aura attendu 1h30 pour le déguster mais ça nous fait une bonne pause.

On repart motivés pour Nagi (2300m) que l’on rejoindra sans encombres en moins de 2h. C’est à nouveau un community lodge que nous y trouverons mais la dining hall et chambres sont au même endroit, tout en haut du village. Il y a même le wifi (gratuit) et le refill d’eau filtrée gratuite, comme partout sur cette nouvelle route (et contrairement aux tea houses où tout est payant.

Jour 3 – Nagi > Hampal pass > Mohare Danda

Après  le succès du jour 2 (on ne s’est pas perdus une seule fois 😆) on attaque motivés notre troisième journée. La plus dure sur le papier puisqu’on a 1000m de dénivelé à avaler dont plus de 800m le matin jusqu’au col de Hampal pass (3 000m). Le temps est couvert mais au moins on ne meurt pas de chaud comme les premiers jours. Cette première partie se passe étonnement super bien, on est même en avance sur les temps estimés (environ 3h pour rejoindre le col qu’on atteindra en 2h30) alors que ça grimpe sec au travers d’une forêt de pins bien dense. Le chemin est bien balisé, blanc et vert ou blanc et bleu selon que ça a été rafraîchit ou non (les villageois nous ont assurés qu’il s’agit bien de la même route). En sortant de Nagi prendre les escaliers qui montent à la sortie du village jusque dans la forêt, ça monte doucement au début puis ça devient bien raide. Le col ne peut pas se louper c’est la première fois qu’on sort véritablement de la forêt pour arriver dans une prairie d’herbes folles. On est supposé avoir une vue splendide sur la vallée, nous on est juste dans un splendide brouillard…

C’est la que les choses se corsent. Un panneau donne la direction de Mohare danda en longeant via un sentier la montagne. On l’emprunte en suivant un villageois qui nous promet un village où l’on pourra déjeuner. problème, pas un signe en vue pendant près de 30mn alors que sur la première partie du chemin on en croisait toutes les 5/10mn. Le villageois nous assure que sa route est en fait une « nouvelle route » et qu’elle mène au même endroit que la route balisée. Avec en mémoire nos errances du premier jour on décide de faire demi tour et de revenir au col, la où on avait vu le dernier signe. De retour au point de départ impossible de trouver une autre route, recherche compliquée par ce brouillard qui nous enveloppe totalement. On décide d’appeler le lodge du Mohare Danda dont on avait récupéré le numéro à Nagi et appelé pour les informer de notre arrivée le lendemain (9746705147), mais on ne comprend pas grand chose à ce qu’il nous raconte.

Après 30mn de tergiversations on aperçoit en contrebas un autre sentier avec un signe sur un arbre. C’est en fait l’ancienne route, supposément plus difficile toujours selon ce villageois, mais qui est elle balisée. On décide de l’emprunter et de suivre les signes. On galère bien, voire beaucoup sur la première partie dans une nouvelle forêt de pins, la route n’a pas dû être empruntée depuis un bon moment. Mais on arrive à trouver les signes ce qui nous rassure. Après une bonne demie heure dans la forêt on débarque dans une nouvelle prairie d’herbes folles et on voit presque, en haut, la suite du chemin pris avant que l’on ne fasse demi tour… le monsieur avait raison, mais il faut qu’ils balisent absolument cette nouvelle route ! On remonte la clairière puis on pas un petit col avant de réattaquer un chemin en « up&down » dans une nouvelle forêt. On débarque ensuite sur un chemin de crête splendide. On est quand même à 3000m depuis le premier col du Hampal pass! Toujours dans le brouillard on atteint le lodge du Mohare Danda (3300m), non sans un dernier détour …

On est à nouveau les seuls pour la soirée. Il caille, en plein brouillard avec la nuit qui arrive les températures chutent vites. On ne voit pas grand chose de la vue, on croise surtout les doigts pour le lendemain matin. On se réchauffe auprès du poêle et on assiste même à un joli coucher de soleil avec le brouillard se dissipant légèrement qui laisse apparaître des bouts des Annapurnas, déjà magique !

Jour 4 – Mohare Danda > Poon Hill > Ghorepani

D-Day: alarme réglée sur 5h30 pour assister au lever de soleil. Les premières lueurs du jour se font voir, et les sommets sont dégagés ! Une mer de nuages recouvre la vallée ce qui confère une atmosphère mystique à toute cette scène. Surtout que nous ne sommes que tous les 2, à greloter dans le froid mais heureux comme tout. Petit à petit le soleil se lève, comme une boule de feu, moment magique !! On restera bien 3h à admirer cette scène, en prenant notre petit dej… on prend notre temps, l’étape du jour sera courte puisqu’on a décidé de se remettre de nos émotions à Gorepani, à 3h de marche seulement.

Pour ce trajet, maps.me est votre ami. Le chemin y est pour une fois indiqué (les autres jours il nous plaçait au milieu de nulle part). Viser Poon Hill (3200m), qu’on atteindra vers 12h après 2 petites heures de marches sur un chemin de crête plutôt sympa et un petit changement de vallée pour que nos cuisses n’oublient pas les montées !

Poon Hill c’est le lieu où les trekkeurs sur la route de l’Annaprunas Base Camp (ABC) ou du trek du même nom, vont admirer le lever de soleil. La vue est splendide, 180 degrés sur la chaîne des Annapurnas et du Daulhogari. Elle y est accessible depuis Gorepani en 45mn de montée dans la nuit. Même si le lieu est légèrement plus ouvert qu’à Mohare Danda on est bien content d’avoir eu notre lever de soleil que pour nous. Surtout qu’on apprendra qu’au moins 300 personnes s’y trouvaient le lendemain 😅.

On y reste une petite heure en espérant que les nuages se dissipent mais ils restent solidement ancrés sur les sommets. On rejoint donc Gorepani (2800m) sur l’heure de déjeuner. Là on retrouve le Tourisme ! Plein de trekkeurs, des guides, tout est clairement indiqué et balisé.

Jour 5 – Gorepani > Hille
Les deux derniers  jours sont consacrés à la descente. On rejoint le village d’Ulleri pour déjeuner (attention les temps inscrit sur la carte de l’office du tourisme sont légèrement folkloriques, on mettra près d’une heure pour un trajet de 30mn alors qu’on est en descente et que les estimations se font pour le sens de la montée …). Après déjeuner on attaque la descente des fameuses 4000 marches, bien raides comme il faut. C’est franchement pas agréable comme partie mais quand on voit la tête des gens qui montent on se dit qu’on ne fait pas le plus dur 🙃 (et puis des marches on en a mangé un paquet les 3 premiers jours).

On vise le village de Hille qui a une belle vue dégagée sur des rizières même s’il y a des tea houses partout. Le soir on passe une bonne soirée en compagnie d’une française rencontrée la veille et de son guide qui connaît la famille tenant la tea house. On en apprend encore un peu plus sur la culture népalaise.

Jour 6 – Hille > Nayapul > Pokhara

Mini journée qui ne servira qu’à rejoindre la ville-base de Nayapul en 2/3h de marche tranquille. Puis de Nayapul on reprend un bus local pour Pokhara, 2h (40km et 100rps par personne).

Bilan : une super expérience, des paysages divers, contrastés et magnifiques. Un des plus beaux lever de soleil de nos voyages. Et surtout des superbes rencontres avec des népalais tous plus adorables les uns que les autres.

En terme € :

• Nuit : de 100 a 350 rps par personne la nuit en fonction de l’altitude

• Repas : plats complets environ 500/600 rps, petit dej pancake environ 200 rps

• Autres : refill eau environ 80rps /bouteilles et Wifi 100rps dans les tea house, gratuit dans les community lodges. Bières : tarif unique quelque soit l’endroit 500rps (elle fait son prix)

Bienvenue sur le blog de notre Tour du Monde ! Nous c’est Mathilde et Arnaud, ensemble depuis 9 ans et nous partons voyager 11 mois, l'année de nos 30 ans, le 3 Septembre 2017 !
2 comments
  1. Mohare Danda Trek is very nice trek in Nepal

  2. mohare danda trek is really an amazing Trek in Annapurna region of Nepal.
    https://www.enjoynepaltreks.com/trek/mohare-danda-trek/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.