Philippines – le paradis bleu & vert

PHILIPPINES – LE PARADIS BLEU & VERT

Janvier 2018

 30 jours

7 plongées

1 typhon et 1 volcan en éruption – ou presque

Les plongées dans les épaves de Coron, la boucle des Chocolate Hills de Bohol, le mont Mayon, les rizières des Ifugaos

Ah les Philippines, on retrouve la plage, le soleil et la chaleur… Bon, on n’est pas passé loin de la catastrophe en arrivant une semaine après le typhon dévastateur des Visayas et le jour même du typhon qui passait au sud de Palawan. Ah et sinon on est parti de Bicol le jour où le mont Mayon rentrait en éruption. On a une bonne étoile météo au dessus de nos petites têtes parce que nous on a eu juste un peu de vent – mais du coup un grand ciel bleu – pour le passage du typhon, et un superbe mont Mayon sans aucun nuage !

Donc les Philippines c’était bel et bien le paradis. Les plus belles plages qu’on ait vues en Asie – les premières quasiment de notre voyage, et le bonheur de retrouver la vie en short – t-shirt – tongs, all day long. On y débarque le 22 décembre pour y passer les fêtes. On voulait un pays qui fête Noël pas que pour les touristes et on a été servis ! C’est le pays catholique le plus pratiquant qu’on ait visité. Noël se fête sur plusieurs jours, en famille, avec les voisins, avec toute personne sympathique que l’on croise. On a même été accueillis avec un cochon de lait entier à Manille avec la soirée de Noel de la guest house où tout le monde était invité ! Après quelques jours de chants de Noël intempestifs, on n’en pouvait presque plus de l’esprit de Noel.

CORON – 5 jours

Le 23 décembre nous prenons la route, ou plutôt les airs, pour l’île de Coron, petit coin de paradis des plongeurs au nord de l’île de Palawan. On n’a qu’une idée en tête : nos premières plongées du voyage ! Coron est en effet célèbre pour ses plongées dans des épaves car c’est la qu’a coulée près d’une dizaine de bateaux japonais durant la seconde guerre mondiale. Des cargos de marchandises et des navires de guerre ont ainsi été neutralisés au large de l’île ce qui donne aujourd’hui des supers spots de plongée avec des bateaux énormes de plus de 100m de long pour certains. Avec notre Advanced Open Water en poche, passé l’année dernière en Malaisie, et nos plus de 30 plongées au compteur, nous avons le droit d’entrer dans ces monstres échoués. Et ça c’est le pied ! On passe dans la cale, dans les cuisines et même dans la prison d’un des navires. Mais l’expérience la plus sympa sera celle d’une poche d’air dans l’une des cellules, où l’on s’est donc retrouvés avec la tête hors de l’eau à 25 mètres de profondeur !!

L’autre spot très cool de Coron c’est le lac Barracuda, un lac de thermoclines soit des couches de chaleur. En gros, plus on descend et plus la température augmente. On plonge sans combi et avec raison car à 30 mètres il faisait presque 40 degrés, un vrai jacuzzi sous marin !

On se fait bien plaisir, en même temps c’est Noël, on le fête avec les moyens du bord. On se trouvera également un très bon restaurant italien pour se faire un semblant de réveillon. Pièce de boeuf saignante – la première depuis 4 mois – et bon vin rouge, c’est la fête !

PALAWAN – 6 jours

Allez, Noël c’est fini, on prend la direction de Palawan. On loupe presque notre ferry, n’ayant rien réservé et tout étant complet, et oui nous sommes à la très très haute saison. S’il y a bien un point négatif à ce voyage c’est celui la. La haute saison nous a obligé à prévoir un peu tout d’avance, vol & hotel pour limiter au maximum l’envolée des prix, l’offre aux philippines ne suivant pas vraiment encore la demande en de telles périodes. On a un peu subit le monde à certains égards mais bon, on ne peut pas toujours voyager hors saison !

On a la chance d’avoir les copains, Pauline & Loïc, qui nous rejoignent pour le nouvel an et la suite du voyage aux Philippines, on va donc les attendre tranquillement dans un petit spot isolé de Palawan, à 1h d’El Nido, sur la plage de Sibaltan (et oui sinon TOUT était complet ou hors de prix).
Finalement c’est un bon choix, l’hotel est rustique, on dort dans des huttes en bambou, mais le coin preservé et réellement paradisiaque. On y fera notre premier island hopping pour l’arrivée des copains le lendemain : on s’est cru dans un épisode de Koh Lanta sur le paradis perdu !

On continue en mode Jaune & Rouge avec le island hopping côté El Nido, et les célèbres Small et Big Lagoons. Le paradis perdu s’est repeuplé et est devenu capitaliste mais c’est magnifique. En bon frenchy on refuse d’abord de payer le supplément kayak pour small lagoon, on le fera à la nage (et tout le monde nous attendra hehe) ! Mais on se voit obligés de craquer pour Big Lagoon, il est trop grand si l’on veut vraiment l’explorer. Et il le mérite bien ce big lagoon, réellement paradisiaque !

On s’établit à El Nido pour le nouvel an que l’on passera sur la plage ! On croisera même une équipe de Zone interdite filmant « les expats qui s’établissent dans des coins paradisiaques », normalement on a échappé aux caméras après minuit mais sait on jamais !

 

Une nouvelle tempête tropicale nous obligera à passer une nuit à Puerto Princesa, mais l’avantage c’est qu’ici ils ont l’habitude, sitot annulé sitot reprogrammé le lendemain matin. Ouf, on ne perd pas grand chose dans l’histoire.

BOHOL – 3 jours

On arrive donc à Bohol, dans l’archipel des Visayas, après une courte nuit certes, mais motivés. Le beau temps est revenu (on vous dit, il ne pleut que pour les journées « transport »), on loue des scoots pour 2 jours et on part d’abord à l’assaut du coin d’Alona Beach où nous dormons.
Pas mille chose à voir mais un bon avant gout en terme de paysages de la grande boucle qui nous attend le lendemain.

A Bohol, le clou du spectacle ce sont les chocolate hills et surtout la route qui y mène. On choisit la longue route en passant par le nord de l’île et on n’est pas déçus. Les paysages sont superbes, les routes sans personnes et après des superbes rizières et palmiers géants on arrive à nos premières « chocolates », sortes de collines toutes rondes, complètement unique. Le point de vue surplombant la région donne de l’ampleur à ces formations singulières, on se croirait dans un conte de Perrault. On rentre à la tombée de la nuit après une belle boucle de 200 km en deux-roues qui en vaut largement la peine.

SIQUIJOR – 3 jours

Après la grande Bohol, nouveau ferry pour la petite et sauvage Siquijor. Ici les stars ce sont les cascades ! On rechausse les crampons pour le tour de l’île avec moult arrêts plages / cascades / points de vue.

BICOL (SUD LUZON) – 6 jours

Dernière île au programme des Philippines, la grande Luzon, qui héberge la ville de Manille mais regorge d’autres trésors. Première étape sur cette île, la partie sud et la région de Bicol.

Cette région est surplombée par le parfait Mont Mayon, volcan conique qui parait inspiré des dessins d’enfants tellement il est parfait. C’est celui la même qui entrera en éruption quelques jours plus tard.
Pour nous en revanche c’est grand soleil et volcan parfaitement dégagé. Dés l’arrivée, le scenario est plutôt pas mal avec le volcan en fond (non ce n’est pas un fond vert!). Les randos sur le volcan sont assez limitées compte tenu de son activité et les sentiers très peu tracés. On opte donc pour le tour en quad où l’on peut monter jusqu’à mi-chemin du cratère. C’est très drôle, surtout pour ceux qui maîtrisent leur quad – sans surprise tout le monde sauf Mathilde, toujours fan de ce qui touche à la mécanique 😉 Le paysage est dingue, on marche même sur des cailloux et des coulées de lave sèche. C’est malheureusement notre dernière étape avec les copains qui repartent vers Manille après 3 semaines incroyables à leurs côtés ! <3 MERCI encore pour tout les amis  

On prend ensuite la direction du sud de la région à Donsol à la recherche des requins baleines. Ce n’est pas la saison pour les voir – contrairement à ce que nous dit le lonely #loose – et en plus le temps se gâte, prémices de l’éruption à venir. On en profite quand même pour se faire une journée plongée, et on aura été « chanceux » en apercevant de très loin l’ombre d’un requin-baleine, et beaucoup de crevettes ahah. Mais c’est surtout l’occasion de participer à distance au mariage civil de la sœur d’Arnaud, en streaming live depuis la mairie de la Baule et l’ile de Donsol. Félicitations encore aux nouveaux mariés !!

LES RIZIERES DU NORD LUZON – 5 jours

On quitte Bicol dans les nuages et avec l’éruption imminente du volcan. On repasse par Legazpi et le volcan, comme la ville sont dans d’épais nuages gris. On ne soupconne meme plus la présence du volcan !
On s’engage alors dans l’un des plus longs trajets d’Asie, 16h pour faire Donsol – Manille, au lieu des 8-10 affichées. Le trajet qui commence mal avec une pause de 2h30 au bout de 30 minutes, bah oui le chauffeur est repassé chez lui se doucher et déjeuner … On arrive à Manille à 4h du matin, plutôt dépités, avec une journée à tuer près du terminal de bus en attendant notre nouveau bus pour le nord de l’île à 22h. Vive les transports ! Le bus de nuit qui suit est en plus tout pourri, les rizières ça se mérite !

Après avoir fait tout ce chemin pour en arriver la, on se chauffe pour un trek de 3 jours depuis Banaue en passant par Batad et Banga’an. Le temps n’est malheureusement pas au rendez-vous et on attaque le trek sous la pluie et dans la boue voire la gadoue après plusieurs jours de pluie. Après 4h dans la jungle à glisser, éviter sans aucun succès de mettre complètement nos chaussures dans la boue, et à légèrement raler côté Mathilde, on arrive au point du déjeuner et là miracle, la pluie cesse. On repart avec un temps sec mais un sol toujours humide, à travers les rizières en terrasse de Pula jusqu’au village de Campulo. On arrive enfin à apprécier le lieu, des rizières en terrasse à perte de vue, superbe.

Le lendemain, direction Batad, toujours à travers les rizières que l’on traverse parfois sur des petis chemins bien etroits le long des rizières avec comme option à droite 30cm de vase et à gauche une chute de 4m. On avance piano piano histoire de ne pas à avoir à faire ce choix ! Le temps est toujours très humide mais on a la chance d’arriver à Batad durant l’une des seules éclaircies de la journée, YES !
Pour le dernier jour, direction le petit Banga’an, réplique miniature de la région de Batad. On attrape un bus de jour direction Manille, pour notre dernière étape asiatique avant de s’envoler pour un nouveau continent : l’Océanie !

L’Asie aura été pleine de contrastes, des steppes mongoles aux rizières de Luzon. On aura eu un aperçu des géants chinois et indiens, pays où nous reviendrons sans aucun doute.
On aura chatouillé les premiers sommets au Népal en gardant un souvenir impérissable de la gentillesse des népalais, plongé dans le bouddhisme avec les adorables birmans et nous sommes régalés au Vietnam.
Enfin, nous aurons trouvé moults coins de paradis aux Philippines, petit écrin oscillant entre le bleu turquoise des mers et le vert émeraude des rizières.

Bienvenue sur le blog de notre Tour du Monde ! Nous c’est Mathilde et Arnaud, ensemble depuis 9 ans et nous partons voyager 11 mois, l'année de nos 30 ans, le 3 Septembre 2017 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.